franche-comte.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Nous rejoindre
La LPO Franche-Comté
Animations nature
Protection des espaces
Protection des espèces
 - 
Statuts des espèces
  Plans d'actions nationaux
    - 
Milan royal
    - 
Pie-grièches
  Plans d'actions régionaux
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Castor d'Eurasie
    - 
Crapaud calamite
    - 
Couleuvre vipérine
  Quelques exemples
    - 
Hirondelles
    - 
Amphibiens à Pontcey
 - 
Médiation faune sauvage
 - 
Commisions préfectorales
 - 
J'ai trouvé un animal blessé ?
 - 
Maladies chez les amphibiens : que faire ?
 - 
Nourrir les oiseaux en hiver
Suivis et Enquêtes
Publications
Saisie en ligne : mode d'emploi
 - 
Code de déontologie et de conduite
 - 
Comment sont validées les observations ?
 - 
Naturalist : l'appli pour smartphone
  Obsnatu : le b.a.-ba
    - 
Pour les particuliers
    - 
Pour les structures et personnes morales
Les autres sites Visionature
Agenda et Actus
Les partenaires
Obsnatu La Base
Consulter les cartes
Consulter
Aide et statistiques

Maladies chez les amphibiens : que faire ?

Contexte

Les maladies infectieuses des amphibiens figurent parmi les principales causes du déclin mondial actuel des amphibiens. La Bourgogne-Franche-Comté n’est pas épargnée ; le premier cas de Ranavirus documenté en France l’a été dans le département du Jura en 2011 à Moirans-en-Montagne. Outre les infections virales, depuis l’étude épidémiologique nationale de 2011, nous savons que nos populations sont également touchées par la Chytridiomycose causée par le champignon Batrachochytrium dendrobatidis.

Par nos activités de terrain en zones humides,nous sommes toutes et tous des vecteurs potentiels des maladies infectieuses.

Actions

La surveillance et la remontée d’informations sont les premières mesures de prévention à appliquer. S’en suit le déploiement de mesures simples de nettoyage voire de désinfection de son matériel de travail.

 

Alors que faire en tant que naturalistes lors de nos inventaires de terrain en zones humides ?

1)      Vigilance et alerte : voici la procédure à suivre en cas d’observations d’individus morts ou mourants présentant des signes cliniques pouvant être rattachés aux maladies infectieuses. Cette procédure est adaptée pour les "interventions ponctuelles" sur le terrain en zones humides, ainsi que dans le cadre d'opérations de sauvetage routier des amphibiens.  Vous y trouverez des photographies des principaux signes cliniques observés en Franche-Comté.

lien vers la procédure d'alerte

 

http://files.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/images/Crapaudrythme.jpg http://files.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/images/Grenouillehmorragie.jpg http://files.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/images/Ulcrescutanssalamandre.jpg http://files.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/images/Pontesanormalesdtailsbis.jpg
Erythèmes cutanés Hémorragies cutanées Ulcères cutanés

Pontes anoramalement blanches

 

 

2)      Procédure d’hygiène : le lien suivant vous permet de télécharger le protocole sanitaire national reconnu pour lutter contre la dissémination des maladies émergentes chez les amphibiens lors de nos interventions de terrain :

lien vers le protocole sanitaire national

 

 

Quelques précisions par rapport à ce document :

-éviter au maximum de pénétrer dans les milieux aquatiques : prospection depuis les berges à privilégier ;

-de manière systématique, nettoyer à l’eau en brossant son matériel pour enlever tous les résidus (boue, végétaux, etc.) :

            *au cours d'une même soirée avant de passer à un site aquatique suivant

            *après une session terrain en zones humides au retour à votre domicile ;

-la désinfection par vaporisation du matériel avec une solution de Virkon diluée à 1% n’intervient que :

            *si vous jugez que des obstacles physiques infranchissables par les amphibiens (type grosse route, boisement, etc.) séparent deux de vos points d'eau lors d'une même soirée de terrain. Ou encore lorsque sur un point d'eau vous suspectez des signes cliniques témoignant d'une infection. Désinfectez alors votre matériel après nettoyage avant de passer au point d'eau suivant.

            *si au cours d'une même soirée de terrain vous changez de bassins versants ou parcourez plus d'une dizaine de kilomètres entre deux points d'eau.

 

Contacts :

LPO Franche-Comté, standard : 03 81 50 43 10, email : franche-comte@lpo.fr
Alix Michon, ligne directe :  03 81 50 59 53, port : 06 58 52 62 99

 


LPO Franche-Comté - franche-comte@lpo.fr - 03 81 50 43 10 - Maison de l'Environnement de Franche-Comté - 7 rue Voirin - 25000 Besançon Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017