franche-comte.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Nous rejoindre
La LPO Franche-Comté
Animations nature
Protection des espaces
Protection des espèces
Suivis et Enquêtes
 - 
Organisation des suivis (oiseaux)
  Oiseaux
    - 
Engoulevent d'Europe
    - 
Oiseaux communs (STOC, SHOC & EPOC)
    - 
Grandes Aigrettes hivernantes
    - 
Les Hirondelles
    - 
Listes complètes
    - 
Oiseaux Allochtones
    - 
Wetlands International
    - 
Laridés hivernants
    - 
Hérons nicheurs
    - 
Grands cormorans hivernants
    - 
Guêpier d'Europe 2015
    - 
Rapaces nocturnes 2015-2017
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Observatoire Rapaces
    - 
Baguage
    - 
Devine qui vient nicher chez moi ?
  Amphibiens et Reptiles
    - 
Connaître nos espèces
  Mammifères
    - 
Enquête Muscardin
    - 
Relations prédateurs-proies (Effraie- micrommamifères)
 - 
Comité d'Homologation Régional
 - 
Outils du naturaliste
Publications
Saisie en ligne : mode d'emploi
 - 
Code de déontologie et de conduite
 - 
Comment sont validées les observations ?
 - 
Naturalist : l'appli pour smartphone
  Obsnatu : le b.a.-ba
    - 
Pour les particuliers
    - 
Pour les structures et personnes morales
Les autres sites Visionature
Agenda et Actus
Les partenaires
Obsnatu La Base
Consulter les cartes
Consulter
Aide et statistiques

Les Hirondelles

Contexte

Oiseaux annonciateurs du printemps, les hirondelles sont inféodées aux milieux bâtis qu’elles utilisent comme support pour leurs nids. Depuis le milieu du XXe siècle, leurs populations ont connu un déclin dramatique du fait de l’intensification de l’agriculture, de la disparition des habitats naturels et de la régression des insectes proies. En 2012, la LPO lance une grande enquête nationale de deux ans sur les populations d’hirondelles du territoire métropolitain, qui permettra une meilleure connaissance de leurs répartitions à travers le pays. Trois espèces sont particulièrement visées : les hirondelles de fenêtre, rustiques et de rivage.

La déclinaison régionale de cette enquête, reconduite de façon quinquennale, permet notamment d'estimer les effectifs des populations franc-comtoises, leurs tendances ainsi que les éléments les influençant pour, à termes, mettre en place des actions de conservation appropriées.

 

Les enquêtes

Contact : Samuel Maas (samuel.maas@lpo.fr ; 03.81.50.59.51)

 

Enquête Hirondelle de fenêtre

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/Hirondelles/fenetreSamMaas.jpg

Hirondelle de fenêtre, © Samuel Maas

La mobilisation de près de 120bénévoles a permis en 2018 encore de poursuivre le suivi des hirondelles de fenêtre de Franche-Comté débuté en 2007. Ainsi, ce sont 284 communes qui ont pu faire l’objet de recensements afin d’établir une tendance des populations d’hirondelles sur onze ans, tendance affinée grâce à une reconduction sur plusieurs années permettant de lisser les variations interannuelles des populations.

Comme en 2013, les résultats de l’enquête indiquent une tendance au déclin (Maas et al. 2014), avec une perte significative de 18% des effectifs en seulement onze années au niveau des 215 communes prospectées exhaustivement lors des trois années d’enquêtes, et un déclin ou une extinction dans près de 60% des mêmes communes occupées en 2007.

Ces résultats sont en adéquation avec la tendance nationale du STOC EPS qui montre une baisse des effectifs français de 33% sur les dix dernières années. Ce déclin n’est donc pas localisé uniquement en Franche-Comté, mais se retrouve également à plus large échelle.

Les deux facteurs principaux pouvant expliquer ce déclin semblent être, sans surprise, l'agriculture intensive (induisant un déclin massif des insectes) et le changement climatique (fortes périodes de sécheresse en été détruisant les nichées, vents violents impactant la migration, etc.). S'ajoutent les réfections de façades et la destruction des nids, trop rarement compensée par l'installation de nids artificiels.

L’évolution des populations d’hirondelles, commensales de l’homme,nous montre bien les problèmes de tolérance des sociétés actuelles vis-à-vis de la Nature et de son respect, alors que les solutions pour faciliter la cohabitation avec la faune sauvage ne manquent pas.

Les résultats de l'enquête sont disponibles > ici <

(Attention : pour la commune de Lons-le-Saunier, suite à l'arrivée de nouvelles données après publication du rapport, l'effectif des couples d'hirondelle de fenêtre présents sur la commune est sous-estimé dans le rapport)
 

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/publications/rapportsmissions/CouverturerapportHDF2018.PNG
   

Retrouvez toutes les informations sur le déroulement de l'enquête 2013, les résultats et les tendances des populations d'hirondelles de fenêtre de Franche-Comté sur le bilan suivant :

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/Hirondelles/2013BilanHdefenetreFINALcouv.jpg

Enquête Hirondelle de fenêtre 2013 - Bilan en Franche-Comté

MAAS S., MORIN C. & GRUSON T. (2014). LPO Franche-Comté, DREAL Franche-Comté, Conseil Régional & Union européenne : 20 p + Annexes.

 

 

 Enquête Hirondelle de rivage

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/Hirondelles/RivageThierryPetit.jpg

Hirondelle de rivage, ©Thierry Petit

L'hirondelle de rivage a déjà fait l'objet de deux enquêtes en Franche-Comté. Suite à la première enquête de 2012, l'effectif avait été estimé à 930-1 150 couples sur le territoire, chiffre bien en deçà de l'estimation ultérieure (2011) qui était alors de 2 500 couples. La reconduction de l'enquête en 2017 a permis d'estimer la population franc-comtoise à 1 450-1850 couples, avec le recensement de 1 539 couples répartis au sein de 35 colonies. Le nombre de couples nicheurs a ainsi augmenté de 56 % entre 2012 et 2017, bien que le nombre de colonies actives ait, lui, diminué.

Cependant, il est difficile de conclure à une augmentation ou un déclin de la population ces dernières années, l'hirondelle de rivage étant une espèce très sensible aux variations inter et intra-annuelles. 2012 a en effet été une année aux conditions météorologiques défavorables (fortes crues), contrairement à l'année 2017 qui a été plutôt favorable (bien qu'ayant suivi une année 2016 défavorable à la reproduction de l'ensemble de l'avifaune). Néanmoins, il semble que la population actuelle soit inférieure à celle d'il y a une dizaine d'années, et sa situation reste fragile en Franche-Comté du fait de sa dépendance de plus en plus importante aux aménagements artificiels des carrières et gravières. Un suivi sur le long terme est ainsi nécessaire à l'hirondelle de rivage afin de mieux estimer les tendances de sa population, de même que la conservation des sites artificiels.

 

Retrouvez toutes les informations sur le déroulement des enquêtes déjà réalisées, les résultats et les tendances des populations d'hirondelle de rivage de Franche-Comté sur les bilans suivants :

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/couverturerapporthirondellerivage2017.png


Enquête Hirondelle de rivage 2017 – Bilan en Franche-Comté

LOUITON F. & MAAS S. (2017). LPO Franche-Comté, DREAL Bourgogne-Franche-Comté & Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté : 15 p.

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/Hirondelles/PagedecouvRiparia.jpg

Enquête Hirondelle de rivage 2012 – Bilan en Franche-Comté

MAAS S. & PAUL J.-P. (2013). LPO Franche-Comté, DREAL Franche-Comté, Conseil Régional & Union européenne : 14 p.



LPO Franche-Comté - franche-comte@lpo.fr - 03 81 50 43 10 - Maison de l'Environnement de Franche-Comté - 7 rue Voirin - 25000 Besançon Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019