franche-comte.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Nous rejoindre
La LPO Franche-Comté
Animations nature
Protection des espaces
Protection des espèces
Suivis et Enquêtes
 - 
Organisation des suivis (oiseaux)
  Oiseaux
    - 
Oiseaux communs (STOC, SHOC & EPOC)
    - 
Grandes Aigrettes hivernantes
    - 
Enquêtes Hirondelles
    - 
Oiseaux Allochtones
    - 
Wetlands International
    - 
Hérons nicheurs
    - 
Grands cormorans hivernants
    - 
Guêpier d'Europe 2015
    - 
Rapaces nocturnes 2015-2017
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Observatoire Rapaces
    - 
Baguage
    - 
Devine qui vient nicher chez moi ?
  Amphibiens et Reptiles
    - 
Connaître nos espèces
  Mammifères
    - 
Enquête Muscardin
    - 
Relations prédateurs-proies (Effraie- micrommamifères)
 - 
Comité d'Homologation Régional
 - 
Outils du naturaliste
Publications
Saisie en ligne : mode d'emploi
 - 
Code de déontologie et de conduite
 - 
Comment sont validées les observations ?
 - 
Naturalist : l'appli pour smartphone
  Obsnatu : le b.a.-ba
    - 
Pour les particuliers
    - 
Pour les structures et personnes morales
Les autres sites Visionature
Agenda et Actus
Les partenaires
Obsnatu La Base
Consulter les cartes
Consulter
Aide et statistiques

Oiseaux communs (STOC, SHOC & EPOC)

Contact : Samuel Maas

 

Comment participer au programme STOC en Franche-Comté ?

C’est très simple, il suffit de contacter la LPO Franche-Comté (samuel.maas@lpo.fr ou au 03 81 50 43 10), qui coordonne ce programme pour le territoire depuis 2002 grâce aux financements de la DREAL Franche-Comté, de l'Europe (FEDER) et du Conseil Régional. Vous êtes ornithologue et vous connaissez les chants d’oiseaux communs ? Ce programme est fait pour vous.

Autour d'une commune de référence de votre choix, un carré de 2x2 km vous sera proposé. Une carte des carrés abandonnés et donc à reprendre possiblement est disponible en cliquant ici. Les besoins du protocole nécessitent une dizaine d'heures par an pour la réalisation et la saisie des données. Le STOC est le seul protocole mené au niveau national qui soit pertinent pour les espèces répandues, à condition qu'il soit mené sur plusieurs années, impliquant ainsi un engagement durable.

 

Documents et liens utiles : 

Les protocoles du programme : STOC-EPS, STOC-EPS forcé Zones humides, STOC Capture et SHOC

Les rapports annuels STOC : rubrique "Publication", "Rapports d'études"

Comment saisir les données STOC & SHOC sur les sites Visionature ? : téléchargez la note sur le module STOC

Les sites du MNHN : Vigie Plume et Vigie Nature

 


Le Suivi Temporel des Oiseaux Communs (printemps)

                                             https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/STOC/illustrationSTOC.png

Le programme STOC a débuté en 1989 en France puis relancé en 2001. Il a été initié par le Muséum National d’Histoire Naturelle et plus précisément par le Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux (MNHN-CRBPO). Il est né de l’émergence d’un intérêt scientifique pour la « nature ordinaire ». Ces espèces communes constituent la plupart des individus et sont présentes dans de nombreux habitats. Elles sont donc de bons indicateurs de l’état de conservation et du fonctionnement d’un écosystème donné.

Deux protocoles complémentaires constituent ce suivi, l’un par des points d’écoute (STOC-EPS) et l’autre par le baguage des oiseaux (STOC-capture). Le STOC-EPS permet d’évaluer les variations spatiales et temporelles d’abondance des populations d’oiseaux communs et le STOC-capture permet d’évaluer des paramètres démographiques essentiels que sont la survie des adultes et le succès de reproduction.

 
 

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/STOC/2017Bilansuivicopie.jpg

Carte 2017 du réseau STOC en Franche-Comté.

Méthode

Pour le STOC-EPS, le protocole est simple et peu contraignant : sur un carré de 2x2 kilomètres, l'observateur répartit 10 points de comptage de manière homogène et proportionnelle aux habitats présents, sur lesquels il effectue 3 relevés par saison. Sur chaque point, 5 minutes exactement d'inventaires des oiseaux vus et entendus sont réalisés. Evidemment, pour être un indicateur à long terme, l'engagement à ce dispositif ne peut être que de longue durée.

Le STOC-EPS forcé Zones Humides : suivi des espèces communes des milieux humides, reposant sur une adaptation de la méthode habituelle. Sur un carré 2x2 km majoritairement situé en milieux humides, les 10 points d'écoute sont répartis exclusivement sur les différents milieux humides présents.

Pour le STOC Capture, seules les personnes habilitées (possédant le permis de baguage) peuvent participer au programme. Sur une station STOC Capture les oiseaux sont capturés à l’aide de filets japonais standardisés d’une longueur de 12 m pour 2,40 m de hauteur, de maille 16 mm de côté. Un mimimum de 3 sessions de capture entre mi-mai et juillet est demandé. Le dispositif de capture et les dates sont rigoureusement identiques d'une année sur l'autre. La capture d’un individu implique la pose d’une bague et la détermination de plusieurs paramètres tels l’espèce, le sexe, l’âge, la taille, le poids, la longueur de l’aile, , etc. Toutes ces mesures sont prises dans le respect des individus et de façon rapide afin de limiter au maximum le stress.

 


Le Suivi Hivernal des Oiseaux Communs (hiver)

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/STOC/illustrationSHOC.png

Le programme SHOC se veut simple et peu chronophage, réalisable par un grand nombre d’ornithologues capables d’identifier les oiseaux à la vue et à l’ouïe. Il est basé sur des comptages d’oiseaux à partir de 10 transects consécutifs, de 300 mètres chacun, le long desquels l’observateur se déplace à pied, dans un carré de 2x2 km tiré au sort ou, si vous participez déjà au suivi STOC-EPS, dans votre carré printanier. Deux passages sont réalisés entre le 1er décembre et le 31 janvier avec 2 semaines d'intervalle minimum entre les 2 passages (téléchargez le protocole en bas de page).

Le SHOC se veut complémentaire du STOC-EPS, en permettant d’observer ou de confirmer des tendances observées des populations d’oiseaux en hiver (variations temporelles et géographiques d’abondance relative hivernale), de proposer des indicateurs, comme c’est le cas pour les oiseaux nicheurs, mais aussi de mieux visualiser les ressources utilisées par les espèces, d’identifier les relations entre abondance et habitat, voire les déplacements des populations hivernales, et d’appuyer les travaux sur l’impact des changements globaux sur les oiseaux (changements d’aire de répartition ou de comportements migratoires).

Comme tous les programmes de suivi à grande échelle, les résultats seront d’autant plus fiables que le nombre de participants est important et que les observations sont répétées un grand nombre d’années. 

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/observer/STOC/Picmar2BertrandEtevenard.JPG

Pic mar © Bertrand Etevenard

__________________________________________________________________________________________________________
Estimation des Populations d'Oiseaux Communs (EPOC)  

https://cdnfiles1.biolovision.net/franche-comte.lpo.fr/userfiles/942-1603433-6439.jpg

Mésange bleue © Philippe Delafosse

 

 

 

 

Le protocole EPOC, développé en 2017 par la LPO en collaboration avec le MNHN (Vigie-plume) afin de mieux estimer les tailles de populations d'oiseaux communs, se base sur la saisie par formulaire.

L'EPOC peut être considéré comme une version simplifiée du STOC-EPS et se veut complémentaire de ce dernier. Peu contraignant pour l'observateur du fait du faible temps nécessaire, du choix de l'emplacement du point et de sa non-reconductibilité, il permet malgré tout une récolte standardisée des données. Leur analyse, conjointe à celle des données du STOC-EPS, permet ainsi de calculer la taille des populations au niveau national, mais également de préciser les tendances démographiques de l’avifaune commune (les données du STOCpermettant par exemple de corriger les biais des données EPOC dus à la détectabilité des espèces).

Méthode:

-  Point d’écoute fixe de 5 minutes : noter l'ensemble des espèces contactées (à vue ou entendues) ;

Comptage exhaustifde tous les individus de toutes les espèces détectées ;

-  Différenciation des individus locaux de ceux en transit ;

-  Point d’écoute placé selon l’observateur, dans n'importe quel habitat (indépendamment de la richesse potentielle de ce dernier afin de couvrir le plus de milieux possible) ;

-  Point d'écoute réalisé pendant la période de reproduction, entre le début du mois de mars et la fin du mois de juin, de préférenceen matinée (30 minutes après le lever du soleil jusqu’à 12h).

Les données EPOC peuvent être saisies via l'application NaturaList ou directement sur Obsnatu la base, en choisissant la saisie par formulaire. Dans tous les cas, il faut ajouter la mention "/EPOC/" dans le champ Commentaire/Remarque. Sur l'appli NaturaList, juste avant de cocher la case "j'ai signalé toutes les espèces". Et sur ordinateur, dans le champ "Commentaires" suivant la saisie des heures de début et de fin de la liste.

Pour plus d'informations: document EPOC ; page Faune-France

Contact : Léa Chalvin (lea.chalvin@lpo.fr ; 03.81.50.59.53)



LPO Franche-Comté - franche-comte@lpo.fr - 03 81 50 43 10 - Maison de l'Environnement de Franche-Comté - 7 rue Voirin - 25000 Besançon Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018