franche-comte.lpo.fr
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Nous rejoindre
La LPO Franche-Comté
Animations nature
Protection des espaces
Protection des espèces
Suivis et Enquêtes
Publications
Saisie en ligne : mode d'emploi
 - 
Code de déontologie et de conduite
 - 
Comment sont validées les observations ?
 - 
Naturalist : l'appli pour smartphone
  Obsnatu : le b.a.-ba
    - 
Pour les particuliers
    - 
Pour les structures et personnes morales
Les autres sites Visionature
Agenda et Actus
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
Les partenaires
Obsnatu La Base
Consulter les cartes
Consulter
Aide et statistiques

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 678
 
jeudi 9 avril 2020
Il est temps d'arrêter de nourrir les oiseaux. Par contre pensez à leur donner à boire.

Le nourrissage des oiseaux est pratiqué l'hiver par des millions de personnes dans leur jardin ou sur leur balcon, et il est bien souvent vital pour de nombreuses espèces durant cette période de pénurie alimentaire. Un nourrissage permanent peut cependant avoir des conséquences néfastes et mettre en danger certaines populations d’oiseaux.

 Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) – Crédit photo : Ophélie Ricci / MNHNMésange bleue (Cyanistes caeruleus) – Crédit photo : Ophélie Ricci / MNHN

 

Ainsi, la LPO conseille aux Français de nourrir les oiseaux uniquement en période de froid prolongé, soit en général de la mi-novembre à fin mars. Dès que le printemps s'installe, les oiseaux commencent à établir leur territoire et débutent la construction de leur nid ou recherchent la cavité où ils pondront leurs œufs. S'il est alors tentant de les attirer aux mangeoires pour mieux les observer, la mise à disposition de nourriture n'est plus nécessaire, la nature fournissant suffisamment d'aliments "de saison" à l’avifaune, y compris dans les villes. Continuer de nourrir les oiseaux peut même devenir contre-productif et leur nuire. 

Si vous n’avez pas encore commencé le processus de sevrage, il est désormais temps de réduire petit à petit les quantités, afin de stopper tout nourrissage au bout de 7 à 10 jours. Cet arrêt est important car les lipides des graines ou des boules ne graisse ne sont pas adaptés aux futurs poussins qui doivent être nourris exclusivement de protéines, et de nombreuses espèces deviennent ainsi insectivores. D’autre part, la dépendance à un lieu précis de nourrissage doit cesser pour inciter les oiseaux à chercher par eux-mêmes la nourriture la plus adéquate à leur biologie. En revanche, l'apport d'eau est utile tout au long de l'année.

Risques de transmission de maladies

En période chaude où la prédominance des maladies est plus forte qu’en hiver, le rassemblement d’individus de différentes espèces autour des points de nourrissage peut favoriser la propagation de plusieurs infections telles que la salmonellose, qui affecte notamment les verdiers et les pinsons. Même en hiver, pensez à nettoyer régulièrement les mangeoires et les abreuvoirs pour en améliorer l’hygiène, en favorisant les désinfectants naturels (huile d'arbre à thé, vinaigre…) !.

Un effet sur les taux de prédation

La concentration engendrée par le nourrissage peut faire augmenter les taux de prédation par des animaux sauvages (épervier d’Europe) ou domestiques (chats). Dans tous les cas, il est toujours bon d’appliquer quelques règles de précaution comme disposer les mangeoires dans des endroits dégagés, avec un accès facile à des perchoirs en hauteur, pour éviter la prédation par les chats.

Perturbations physiologiques

Plusieurs études ont démontré que des couples ayant accès à plus de nourriture pondaient plus tôt. La demande énergétique des poussins est ainsi décalée par rapport au pic de disponibilité alimentaire, ce qui peut entraîner une surmortalité juvénile. De plus, beaucoup de jeunes oiseaux deviennent insectivores au cours du printemps et un nourrissage prolongé peut perturber leurs habitudes alimentaires alors qu’ils doivent justement apprendre à se nourrir par eux-mêmes en capturant des insectes.

Chez le Kakapo, un perroquet très rare endémique de Nouvelle-Zélande, il a par ailleurs été observé qu’un nourrissage fréquent des femelles reproductrices avait pour conséquence une profonde altération du sex-ratio avec la production quasi-unique de poussins mâles. Même si les connaissances sur le sujet ne permettent pas de généraliser, il ne faut pas exclure la possibilité que le nourrissage en période de reproduction puisse engendrer un piège écologique et/ou évolutif dans certaines situations.

Altération de la composition de la communauté aviaire

Toutes les espèces ne bénéficient pas équitablement du nourrissage, que ce soit en hiver ou en période de reproduction. Si la mise à disposition de suppléments alimentaires est susceptible d’augmenter les densités de quelques espèces, il est aussi possible qu’elle réduise en parallèle, à travers un processus de compétition, les densités d’autres espèces.

posté par Frédéric Maillot
 
mardi 7 avril 2020
Appel à rédacteurs bénévoles !

Fin 2019, plus de 5 millions de données sont centralisées dans les bases de données Visionature bourguignonnes et franc-comtoises. Dans le cadre de la prochaine fusion et afin de valoriser ces données (qui sont les vôtres), nous avons besoin de vous !

Spécialement destiné aux observateurs, le futur bulletin BFC'Obs traitera de l'actualité concernant les enquêtes, les études ou les observations naturalistes.

Il contiendra des informations sur l'actualité de la future base de données, des enquêtes réalisées ou à venir, des coups de projecteurs sur le suivi ou la connaissance d'une espèce, des actualités de nos partenaires, une revue des derniers oiseaux rares observés dans la région, une sélection d'évènements associatifs et de sorties de découvertes, etc. La diffusion sera uniquement numérique.

Ce futur outil de communication, associatif et interactif, sera donc fait par et pour les observateurs. Tout article est donc bienvenu pour relater une observation inhabituelle, valoriser une enquête très locale au même titre que régionale, faire des appels à observateurs, bref tout !!

Vous savez manier la plume ? Vous avez un peu de temps devant vous ? Vous avez des choses à raconter ?

N'hésitez pas à envoyer vos propositions de sujets ou de participation à Etienne : etienne.colliat-dangus@lpo.fr

posté par Samuel Maas (pro)
 
jeudi 19 mars 2020
Confinés mais aux aguets : inventaire des oiseaux de chez vous

 

La LPO Franche-Comté invite ses adhérents et bénévoles au confinement, à observer la faune sauvage depuis son domicile, les actions de connaissance et de protection sur le terrain étant stoppées jusqu'à nouvel ordre.

En effet, en cette période exceptionnelle, aucune de ces actions n'est davantage prioritaire que la non propagation du virus COVID-19.

 

Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

 

 

Le défi proposé par Faune-France consiste à noter toutes les espèces que vous observez de chez vous, sous forme de listes complètes. Il peut s'agir :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC, dans ce cas merci de l'indiquer en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

- de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

 

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

 

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur Faune-France ou un Faune local ;

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC

- Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

 

posté par Philippe Jourde schedule jeudi 19 mars 2020, 09:00

https://www.faune-france.org/index.php?m_id=1164&a=1921#FN1921

 

 

Nous restons disponible en Franche-Comté pour répondre à vos questions par mail.

posté par Amélie Vaniscotte
 
jeudi 12 mars 2020
STOC EPS : Bilan 2019 et lancement 2020

 

Bonjour à toutes et tous,

 

le bilan des tendances des oiseaux communs pour la période 2002-2019 est à présent disponible ! Après de longs mois d'analyses et de rédaction, vous trouverez au lien suivant le bilan en pdf à télécharger (accès par : > Publications, puis > Rapports d'études, puis > STOC EPS de notre site internet) ou directement au lien suivant :

http://franche-comte.lpo.fr/index.php?m_id=20057#STOC

 Vous y retrouverez les tendances par espèces - autant prévenir, ce n'est pas joyeux - ou par type de milieux et de nouvelles analyses par "affinité" des espèces (migrateur transsaharien, affinité méridionale ou septentrionnale, etc.). Je ne vous en dis pas plus, foncez pour lire tout cela...! 

En 2019, pour la Franche-Comté (voir carte jointe), 48 observateurs se sont mobilisés pour la tenue de 59 carrés (dont 8 en zones humides), avec notamment la création de 12 nouveaux carrés. Merci à tous les observatrices(eurs) de la LPO, de l'ONF et des Réserves Naturelles.

Pour 2020, déjà 6 demandes de création... Nous en espérons encore autant dans les jours qui viennent et comptons donc sur vous pour relayer ce message et cet appel aux ornithologues à participer, notamment sur les secteurs dépourvus de suivi : voir carte jointe dans le bilan cartographique en Franche-Comté, notamment les plateaux du Doubs et du Jura.

 

Bon terrain, belles observations et merci encore pour tout l'investissement associatif fourni,

Samuel Maas (samuel.maas@lpo.fr)

posté par Samuel Maas (pro)
 
lundi 2 mars 2020
Bilan milans royaux hivernants 2020

Bonjour,

 

suite à la réalisation les 4 et 5 janvier 2020 du comptage international des milans royaux hivernants, veuillez trouver au lien suivant le bilan pour la Franche-Comté avec au moins 388 individus (remerciements aux 42 observateurs) et pour la France avec au moins 14 487 individus. Les records tombent année après année...

 

Bonne lecture,

Samuel Maas (samuel.maas@lpo.fr)

 

Milan royal, Roger Soudagne ©

posté par Samuel Maas (pro)
 
mardi 28 janvier 2020
PARUTION : Bulletin Obsnatu n°51-52-53

Bonjour,

 

le dernier Bulletin Obsnatu n°51-52-53 (été-automne-hiver 2019) vient de sortir. Il est ainsi disponible au téléchargement en ligne. Merci une nouvelle fois à tous les contributeurs à ce numéro.

 

Vous y retrouverez notamment :

 - des appels à bénévoles pour les grandes enquêtes du printemps (ornitho : hérons nicheurs, gros travail en perspectives, je vous espère nombreux pour assurer le contrôle/dénombrement de plus de 200 sites ; herpeto : les chantiers de sauvetage pour la problémtaique amphibiens/routes ; entomo : les enquêtes de nos collègues du CBN-ORI/OPIE) ;

 - des articles sur des nicheurs rares (hirondelle de rivage, huppe fasciée et blongios) ;

 - des retours sur les controles de bagues ;

 - des infos diverses sur les actus ornithos de l'année 2019, comme par exemple la migration exceptionnelle à l'automne du geai des chênes...

 

Bon d'accord, je m'arrête et je vous laisse découvrir tout ça ! Filez dans la rubrique "Publications", puis "Bulletin Obsnatu" du site internet de la LPO Franche-Comté ou cliquez simplement sur ce lien.

 

Bonne lecture,

Samuel Maas (samuel.maas@lpo.fr), pour le comité de rédaction du BO.

posté par Samuel Maas (pro)
 
vendredi 17 janvier 2020
Amphibiens
Des amphibiens sur nos routes : calendrier des actions 2020

Si vous souhaitez agir localement pour aider les amphibiens à traverser vos routes, de nombreuses actions sont possibles autour de chez vous. Du travail d’inventaires pour la qualification de points noirs d’écrasement, à la mobilisation de communes pour le montage de nouveaux dispositifs temporaires de type barrière-piège, nous sommes là pour vous accompagner !

Vous pouvez également prêter mains fortes aux bénévoles qui se relaient chaque jour de février à mai et de la mi-septembre à la mi-novembre sur le territoire franc-comtois pour faire traverser les amphibiens au niveau de leur dispositif barrière-piège.

Toutes les informations sur l'inventaire des zones de traversée routières des amphibiens et les dispositifs existants en Franche-Comté se trouvent sur la page "Amphibiens-Routes" : ICI !

Infos, contacts et calendrier 2020 des actions de sauvetage amphibiens ci-dessous !

ATTENTION : les dates peuvent changées au dernier moment en fonction des conditions météo ; contactez les référents pour vous inscrire.

HAUTE-SAÔNE

Dispositif RD 59 Pontcey(70) :

Montage dispositif :  weekend du 8 février 2020
Sauvetage des amphibiens et suivis journaliers en équipes jusqu'au 4 avril

Démontage dispositif : samedi 4 et dimanche 5 avril 2020
Contact pour le Groupe local de Vesoul : Nicole Mareuil, nicole.mareuil@laposte.net - 03 84 91 69 50 ou 06 74 73 83 87


Dispositif RD 15 Sornay(70) :

Montage dispositif : samedi 1er février 2020

Sauvetage et suivi journaliers des amphibiens jusqu'au 4 avril
Démontage dispositif : samedi 4 avril 2020 à 9h
Contact pour l'association La Chenevière : Denis Bitschené, denis.bitschene@sfr.fr - 03.84.31.91.41 ou 07.81.52.18.09


DOUBS

Dispositif RD 438 Mathay (25):

Montage dispositif : samedi 22 février 2020
Sauvetage et suivi journaliers en équipes des amphibiens jusqu'à la fin avril
Démontage dispositif : fin avril 2020
Contact pour le Groupe local de Montbéliard : lpo25@lposte.net - 06 70 47 14 40 - www.facebook/LPOMontbeliard

 

Dispositif RD 437c Soulce-Cernay (25):
ATTENTION : recherche active de bénévoles

Montage dispositif : samedi 22 février 2020
Sauvetage et suivi journaliers en équipes des amphibiens jusqu'à début mai
Démontage dispositif : samedi 2 mai 2020
Contact pour la commune de Soulce-Cernay : Robert Vetter, haxo68@aol.com – 06.08.72.99.93

 

Dispositif RD 104 Boussières / Vorges-les-Pins (25):
 

-> Sauvetage printannier des salamandres et autres amphibiens

Montage dispositif : samedi 8 février 2020

Sauvetage et suivi journaliers des amphibiens jusqu'au 11 avril
Démontage dispositif : samedi 11 avril 2020
Contact pour le Groupe local de Besançon : Julie Montaz, julie.montaz@live.fr -  06.09.36.73.46

-> Sauvetage automnal des salamandres et autres amphibiens

Montage dispositif : samedi 12 septembre 2020

Sauvetage et suivi journaliers des amphibiens jusqu'au 14 novembre
Démontage dispositif : samedi 14 novembre 2020
Contact pour le Groupe local de Besançon : Julie Montaz, julie.montaz@live.fr -  06.09.36.73.46

 

Dispositif RD 461 Les Fins (25):

Montage dispositif : samedi 29 février 2020

Sauvetage et suivi journaliers des amphibiens jusqu'à la mi-mai
Démontage dispositif : samedi 9 mai 2020
Contact : Cyrille Parratte, cyrille.parratte@orange.fr -  06.75.38.73.13

 

Merci pour votre mobilisation

Contact : Alix Michon (alix.michon@lpo.fr)

posté par Alix Michon
 
jeudi 16 janvier 2020
Le calendrier des animations nature 2020 est disponible !

Sorties, chantiers de bénévoles, inventaires participatifs, rencontres, événements...

Retrouvez dès à présent toutes les animations nature proposées par la LPO Franche-Comté et son réseau de bénévoles dans notre calendrier d'animations 2020 en cliquant ici

posté par Samuel Maas (pro)
 
mercredi 15 janvier 2020
Oiseaux
Cigognes blanches : elles arrivent !

 

Chaque année la mi-janvier sonne le début du passage migratoire pour la cigogne blanche à travers la Franche-Comté. Le début du printemps ? Non pas encore, même si les températures douces du moment laissent à penser le contraire... Des milliers d'oiseaux vont survoler la région jusqu'à fin avril, avec un passage plus intense de la mi-février à la mi-mars. D'autres resteront pour se reproduire, comme les 39 couples de 2019 qui ont permis l'envol de 78 jeunes sur le territoire comtois.

Rejoignez le réseau d'observateurs en nous signalant les groupes que vous observerez : un effectif, un lieu et une heure de passage suffisent. Alors ayez le réflexe :

·         par téléphone au 03.81.50.43.10 ;

·         via notre page Facebook ;

·         via l’appli NaturaList (pour Android).

 

Retrouvez en temps réel le passage sur les cartes de la LPO Franche-Comté : carte passage prénuptial 2020.

 

 

 

Cigogne blanche © Chistophe Jacques

posté par Samuel Maas (pro)
 
mardi 14 janvier 2020
Enquête Hérons nicheurs 2020 : on a besoin de vous !

Bonjour à toutes et à tous,

Je reviens une nouvelle fois vers vous concernant l'enquête sur le Héron cendré. Toutes les colonies du Jura sont pourvues, ayant toutes au moins un compteur.
Mais la mobilisation continue car il nous manque encore des observateurs pour les colonies présentes dans le Doubs et en Haute-Saône !

Pour rappel, il s'agit de dénombrer les colonies de Héron cendré à l'occasion de 2 passages de recensement à la mi-mars et la mi-avril.

Voici la liste des communes où les colonies n'ont pas encore de compteurs, dans le Doubs et en Haute-Saône :

Doubs Haute-Saône
Bavans Ancier
Baume-les-dames Aulx-lès-Cromary
Beure Autet
Branne Boulot
Bremondans Buthiers 
Les Combes Chambornay-lès-Pin
Deluz Champlitte 
Etouvans Champtonnay
Fourbanne Chenevrey-et-Morogne I
Glamondans Cirey 
Glay Conflandey
Grandfontaine Cromary
Hyèvre-Paroisse Echavanne
Labergement-Sainte-Marie Fallon
Mathay Membrey
Montbenoît Mercey-sur-Saône
Montlebon Montureux-et-Prantigny
Montperreux Onay
Osselle Saint-Broing
Roche-lès-Clerval Velet
Saône Voray-sur-l'Ognon
Thoraise  
Valentigney  

 

Si vous êtes volontaire pour compter une colonie non loin de votre lieu de résidence, vous pouvez contacter les coordinateurs départementaux correspondants :

Tous les documents relatifs à l'enquête sont consultables sur la page dédiée à l'enquête sur le lien suivant : http://franche-comte.lpo.fr/index.php?m_id=20151



Merci d'avance pour votre participation !

A bientôt,


Ondine Dupuis
Coordinatrice régionale de l'enquête

posté par Ondine Dupuis (pro)
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 678

LPO Franche-Comté - franche-comte@lpo.fr - 03 81 50 43 10 - Maison de l'Environnement de Franche-Comté - 7 rue Voirin - 25000 Besançon Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020